« Faites-moi des grimaces dans le dos tant que vous voudrez ; mon cul vous contemple », Gustave Flaubert

 

Drame à Montclus….une histoire de fesses banale et tout le village finit dans la merde.

Nous avons emménagé à Montclus, mon compagnon et moi, il y a 3 semaines environ.

Nous vivons actuellement dans la résidence proche du camping.

Non, non, ce n’est pas nous, Monsieur l’agent. Ce n’est absolument pas nous qui avons chié sur les terrasses des bungalows.

Ah ? Ça a commencé à peu près au moment de notre arrivée ? Et bien c’est un hasard, Monsieur l’agent, je vous assure. Ce n’est pas parce que nous sommes un peu dans le besoin en ce moment que nous faisons chez les autres, ça non ! Hein chéri ?

¡ Que se vayan todos a la mierda, esos hijos de puta !

(Toussotements) Mrreu…Chéri….Heu, oui, Monsieur l’agent ? Vous avez entendu mon compagnon dire mierda… euh….miercreda plutôt, non ?…euh…

Comment ça vous voulez que je lui traduise la question pour qu’il réponde de façon claire et intelligible ?

Hého ! Ce n’est pas la peine de nous insulter Monsieur l’agent ! D’accord, je lui traduis et je ne fais pas chier, Monsieur l’agent, d’accord ! Alalalala…police de Montclus !! ¿ Bueno… Amor, cagaste en lo de los vecinos ?

Non, il dit que non, Monsieur l’agent. Et il demande si vous allez l’expulser ? No amor, no, sos Español, no lo olvides. ¡  Igual que lo hagan…y vamos a cagarlos encima… !

Non, non, je ne vous traduirai pas cela Monsieur l’agent, non. Par ailleurs, nous pourrions être vulgaires et vous faire remarquer que nous allons nous torcher avec votre PV, faute de PQ, mais non, nous ne le dirons pas. Par contre, sur la tête de Montclus, je vous assure que nous allons laver notre honneur avec une main courante contre ceux qui nous accusent, Monsieur l’agent. Car ce sont eux, certainement, les fouteurs de ….de trouble. Ce sont eux qui ont les mains sales. Ni mon compagnon, ni moi !

Où habitons-nous exactement ? Nous habitons le quartier de l’Entremont.

Mais non ! Pas l’Entremont du fromage, Monsieur l’agent, l’Entremont de Montclus! Et non, ce n’est pas nous qui avons chié chez nos voisins ! Rôôôôoo. Bon, vous nous avez convoqués pour savoir  où nous étions hier soir ?! Alors, voilà : mon compagnon et moi-même voulions nous détendre après une semaine de chômage compliquée. …bref, nous en avions un peu plein le … et… Non, Monsieur l’agent, non, je vous répète que ce n’est pas nous qui….

Bon, je continue. J’avais, j’avoue, un peu la flemme de sortir par ce froid (18°c en février) mais j’avais encore plus la flemme de cuisiner…donc  je me suis mis un coup de pied où je pense et nous nous sommes rendus au bar de Montclus,  l’« Terreux ». Le petit serveur est venu nous voir. Nous étions, à 19h30, les seuls clients, et, pour l’apéro, nous avons commandé une spécialité de la maison : la liqueur gratte-cul. Puis je me suis rendue compte que le serveur était malgache. Je lui ai donc demandé : Mais, tu es Malgache toi ? Oui, me dit-il ! J’ai vécu il y a 10 ans quelque temps à Madagascar lui répondis-je ! Nous avons donc sympathisé et pour accompagner notre apéritif, il nous a apporté un sachet de caca-pigeon… De Montclus ? lui demandai-je. Non, importation directe de Mada me confirma-il.

Vu qu’il y a l’air, continua-t-il, de ne pas avoir grand monde ce soir dans Montclus, si vous voulez, je vous prépare un poulet coco à la malgache. C’est du poulet de Montclus ? Et, mon cul c’est du poulet peut-être ? me répondit-il. Prise d’un fou rire, je m’en tapai la tête par terre. Bref, vers 20h30. Il nous apporta le poulet.  Nous finîmes l’apéro cul-sec. Ça coûte combien tout ça au fait ? Le serveur nous annonça le prix. Ça allait nous coûter la peau du…mais bon, pour une fois, nous n’étions pas venu cul nu et le serveur s’était cassé le sien à le faire son poulet, de son cru, quand même. Donc on serra les fesses, et ne dîmes rien.

Et les branquignols, c’est quoi cette histoire de poulet encore ? Ouh, mais il n’y a rien de personnel Monsieur l’agent ! Ne vous énervez pas ! Vous voulez savoir les détails de la soirée, je vous les raconte, c’est tout. Bon allez continuez.

Alors, voilà, c’est là que ça devient intéressant. Vers 21h15, un gars rentra. Le serveur n’avait pas l’air de l’apprécier. Il ne le salua pas. Il ne nous salua pas non plus, le gars. C’est qui ce mec là ? C’est le Président de l’assoc M3….«M cube» pour …demandai-je ? Pour «Montrons Montclus au Monde», celle qui se trouve dans le virage, sur la côte en sortant du hameau, au dessus du camping…enfin c’est la seule de toute façon. Il habite par là-bas aussi, il pète plus haut que Montclus quoi. En plus, personne ne lui fait plus confiance, il a mis le feu à Montclus pour une histoire d’arnaque à l’assurance il y a 1 mois.

Le gars nous entendit chuchoter. Hé ! Occupez vous de votre cul vous!

Et toi, t’occupe plus de Montclus ! répondit-le petit jeune qui n’avait pas la langue dans sa poche ni dans son…

Bref, le jeune nous expliqua que la femme du gars avait des parts dans sa société de tout-à-l’égout. Mais qu’elle était aussi en affaire avec le maire du village voisin Ma Chemise. Et qu’entre le maire et la merde, l’élu de son cœur fut celui qui s’occupait de Ma Chemise plutôt que du caca de Montclus. Brisé, il n’eut plus le cœur à nettoyer celui des autres et laissa couler le bronze jusqu’au jour où l’argent ne suivit plus…les comptes de l’assoc furent aussi truqués….bref, de la mouise au mètre cube…d’où l’arnaque aux assurances pour ne pas déposer le bilan…Ouuuh ça pue ça, intervins-je. Ouais, il est dedans jusqu’aux trous de nez. Bref, depuis, il vient ici tous les soirs et se console en se torchant.

Le gars d’à côté commençait à être bourré… Je me suis cassé le cul, dit-il, à être dans la merde toute ma vie, et voilà comment elle me remercie. Quelle faux-cul ! Elle voulait que je lui lèche le cul à ce salop de La Chemise mais c’est lui aujourd’hui qui…Ah, la salope !

Non mais dis donc, ça devient un peu vulgaire, dis-je à mon compagnon avec qui nous grattions un petit dernier dijo de Montclus, offert par la maison. Le serveur nous expliqua que depuis cette histoire, Montclus était entre 2 chaises : ou se fâcher avec la commune voisine, ou virer « le trou de Montclus » comme ils avaient surnommé le pauv’ gars. Vous êtes dans la mierda quoi, conclut mon compagnon.

D’autant plus, nous expliqua le serveur, qu’une bande de chieurs en série avait élu domicile à Montclus depuis 3 semaines…Euh, au fait, vous êtes arrivés, quand, vous, à Montclus ?

….

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s