« La mémoire. Qu’est cette mémoire? C’est ta richesse, ton avoir. » Philippe Métayer

La mémoire 2, le retour.

2 pour elle. 0 pour moi.

Chère amie, chère lectrice, je me permets de faire un petit ajout sur le thème abordé hier : « la mémoire », en te contant une nouvelle petite anecdote qui m’est arrivée…aujourd’hui, lundi.

Alors voilà, il y a 2 semaines, j’étais partie joyeusement retirer quelques pesos pour m’offrir mon 1er tatouage et d’autres petites folies. Arrivée à la banque, je sifflotais gaiement, insérai la carte dans le distributeur, tapai mon code, mon numéro de DNI (document d’identité national argentin), pris mes billets et partis aussi gaiement que j’étais arrivée, en sifflotant.

Comme ce soir là, ma chambre, mes meubles en carton, mes vêtements en coton et mes draps en soie paraissaient avoir été happés par le soufflement d’une bombe nucléobordélique, je décidai de fouiller les décombres et d’ordonner les débris. Vint finalement le tour de ranger ma carte bleue. Plus de carte bleue. Plus de carte bleue ? Plus de carte bleue. « Ah mais oui, mais c’est bien sûr!! En y repensant…je ne me rappelle pas avoir remis ma carte dans ma veste, en sifflotant  ».

Sans m’affoler – mais en pestant tout de même un peu- je retournai, sans siffloter, au distributeur. Définitivement, pas de carte bleue.

« Le distributeur a dû l’avaler.  De toute façon, j’ai atteint ma limite de retrait pour la journée. Pas de problème ». Je revins à la maison et fit part de mes doutes à mon coloc (qui est, soit dit en passant, complètement à l’ouest lui aussi) « Mais non, t’inquiète pas, de toute façon, les gens qui vont chercher de l’argent dans un distributeur ne sont pas de voleurs. Ils n’ont pas besoin d’argent puisqu’ils vont chercher de l’argent ». Logique implacable. Et puis, j’avais juste envie de croire à la chance, à la « suerte » comme on dit ici. Je rejoignis donc mes amis dans un bar et continuai la soirée sans y penser.

Le lendemain, je repartis tout de même en expédition pour obliger le distributeur à vomir ce que j’étais sûre qu’il m’avait pris. Banque en grève. Mince de pipe en bois. Je repartis donc de bons pas pour finalement m’opposer pour de bon à toute action délinquante envers ma personne. Bref, je fis opposition.

Deux semaines après, le roi, la reine, le petit prince et moi sommes allés à la banque pour récupérer ma nouvelle carte bleue. « Quand on l’a livrée chez vous, il n’y avait personne, elle est repartie à la centrale ». « Oui, bon, ben comme d’habitude quoi. Le facteur n’est pas passé. Il ne passera jamais. Lundi, mardi, etc. ». « Voulez vous qu’elle arrive à la banque ? ». « Oui, merci ». « Au fait, vous pouvez vérifier les derniers mouvements sur mon compte, por favor ? » « Oui, c’est un achat sur internet il y a deux semaines. Il y en a pour 1159 pesos ». « Diantre, mais je pensais avoir atteint mon plafond quotidien et je ne savais même pas qu’on pouvait payer des trucs sur internet avec ma carte de débit ! » « Et bien si ! ».

Bon ça va que l’argent ne fait pas le bonheur, que les pesos argentins ne valent plus ni un copeck, ni un boliviano de nos jours et que je ne suis pas matérialiste (ne te méprends pas chère amie, chère lectrice, c’est n’est pas par philosophie éthico-socialo-alternativo-solidaire que je ne suis pas matérialiste, c’est juste que vu le nombre de choses que je perds, je n’ai pas vraiment le choix)….et puis je me dis que mes pesos ont sûrement été versés sur internet à une ONG œuvrant pour la défense des enfants. Et moi, j’ai toujours été pour la défense des enfants, la paix dans le monde, la fin des guerres, tout ça. Donc c’est cool. Zen. Mémoire altruiste j’ai envie de dire….

…MAIS PUTAIN DE MEMOIRE DE MERDE OUI !!

Publicités

2 réflexions sur “« La mémoire. Qu’est cette mémoire? C’est ta richesse, ton avoir. » Philippe Métayer

  1. Hehe ! il y a quelques années, tu te contentais juste d’oublier de prendre tes billets au guichet…c’était un peu moins lucratif pour les ONG cela dit

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s