« Un con fort est mort, un pingouin est né ! »

A écrire des conneries sur des emails, me voilà maintenant à devoir développer un post sur la mort d’un con qui se croyait fort et sur la naissance d’un pingouin pas modeste mais argentin. Je te prie de m’excuser, chère amie, chère lectrice, car je crains fort que ce post ne relève plus de la « private joke » comme au dit dans le grand nord du Mexique,  que de thèmes philosophiquement très philosophiques dont j’ai communément l’habitude de traiter. Comme cette private joke est née de la retrouvaille de 4 amis à l’autre bout du monde, je pourrais en profiter pour … Continuer de lire « Un con fort est mort, un pingouin est né ! »

« Tout vrai langage est incompréhensible », Antonin Artaud

Après quelques semaines d’absence virtuelle, je reprends du clavier et je te retrouve enfin chère amie, chère lectrice. Je sais que tu t’es inquiétée mais je n’étais pas loin. Merci pour tes messages et commentaires reçus par milliers : « Oh capitaine, mon capitaine ! Oh Gauffrette, notre Gauffrette ! Où es-tu donc passée ? ». A cette question, je réponds tel John Keating à ses poètes disparus : « Je partis dans les bois parce que je voulais vivre sans me hâter. Vivre intensément et sucer toute la moelle secrète de la vie ». Bref, je me la suis collée non-stop pendant une dizaine de jours … Continuer de lire « Tout vrai langage est incompréhensible », Antonin Artaud

«La propreté est l’image de la netteté de l’âme», Montesquieu

Si Montesquieu, écrivain du XVIIIème siècle, également philosophe, également reconnu comme un des pères de la sociologie par wikipédia, revenait parmi nous aujourd’hui, il serait complètement, mais alors complètement  à la ramasse. Et oui,  chère amie, chère lectrice, aujourd’hui la propreté, … Continuer de lire «La propreté est l’image de la netteté de l’âme», Montesquieu