«Il ne faut pas attendre d’être parfait pour faire quelque chose de bien», Pierre, Abbé Pierre

Chère amie, première lectrice, après avoir eu la gentillesse de parcourir mes mots,  tu me mets maintenant au défi avec cette citation du jour….mmmm…Merci à toi. Déblatérer, discourir, faire de la prose et gentiment se moquer de la citation d’un tel homme n’est pas chose simple. Merci encore.

D’ailleurs, étant moi-même parfaite, je ne saisis pas trop le sens caché……mais bon, l’espace d’une page blanche, je veux bien faire semblant de prétendre être juste quasi parfaite, ca m’aidera certainement 🙂

Trêves de plaisanteries. Ainsi soit-il. Et comme dirait Barney dans la cultissime série « how I met your mother »…. Challenge accepteeeeed !!

« Mesdames et Messieurs les jurys, c’est aujourd’hui le dernier jour de mon procès. Après des années de palabres, de discussions, d’argumentaires et de contre-argumentations, après que la presse m’ait traîné dans la boue et pendu mille fois à la potence , que les journalistes aient donné à ce procès un côté scandaleux, grandiloquent, quasi mystique en vous mettant dans le rôle de sages ayant comme destin de défendre le bien contre le mal et rendre justice divine,  je suis fier de vous parler aujourd’hui comme à des humains. Oui, des humains, avec leurs perfections perfectibles et imperfections, avec leurs propres repères,  cadres et émotions. Oui, Mesdames et Messieurs, des humains avec leur passé, leur craintes, leurs joies, leurs peines, leurs moments et leurs humeurs. Mesdames et Messieurs les jurys, je suis fier de m’exprimer pour donner une lumière nouvelle  sur mes actes et sur mon être.

On me dit tire au flan, paresseux, instable et soupe au lait. Seul un être parfait pourrait ainsi me juger. Dieu lui-même, dans sa grandissime grandeur, sait que la perfection est et restera une abstraction. Il lui arrive lui aussi, j’en suis sûr, de vouloir glander après le boulot. Mesdames et messieurs les jurys, ne vous laissez pas berner par les rumeurs qui m’ont poursuivi et qui ont empoisonné ce procès depuis le début. Je ne suis pas un monstre, je suis différent, peut-être. Et la différence est belle. La diversité renforce la nature, humaine également. Pour saisir un acte, ne faut-il pas comprendre son contexte et sa motivation? Et si la motivation de chacun est propre, ne vaut-il mieux pas, parfois, s’abstraire du grand dessein général ? L’Histoire nous l’a appris. Ça ne sert à rien de vouloir suivre le troupeau, tels des moutons apeurés, Mesdames et Messieurs. Sous les bouclettes innocentes du chef de file peut se cacher un loup aux dents aiguisées et ensanglantées. Vous scandez, donc vous attendez qu’on s’exécute ? Vous ordonnez, donc vous voudriez que je me plie aux ordres ? Ma désobéissance va peut être sauver le monde un jour du malheur et de l’obscurité.

Mesdames et Messieurs les jurys…. »

«  Judas… »

« Ouais… »

« Ta gueule !!! On est vendredi. C’est ton jour de faire la vaisselle. Point, punto. Ça sert à rien de jouer le martyr. Et oui, on sera 13 ce soir, c’est comme ça. Et puis, si tu pouvais nous aider à cuisiner aussi pour une fois, ce serait sympa. On va pas faire un truc parfait, mais on fera quelque chose à la bonne franquette, comme d’hab’. Mets y du cœur Judas, et tu verras que ça se passera plus que bien. »

« Ok, Jésus. C’est toi le boss, mais ça commence à me gonfler ses réunions entre bouffeurs de pain et buveurs de vin anonymes tous les vendredis. Mon jour de vaisselle, justement.  Je rentre d’une grosse journée de pêche et je suis claqué !»

« Hey Judas, on se marre bien quand même à chaque fois. Et puis le coup de la multiplication la dernière fois, avoues que c’était génial ! J’ai préparé un nouveau tour pour ce soir, vous allez voir.
Bon. Pierre, va acheter les cubis de rouge s’te plaît. Judas, tu peux commencer la pâte à pizza. Moi, je vais chercher des olives là-haut sur la colline. J’en ai pas pour longtemps, et quoiqu’il arrive, vous inquiétez pas, je reviens. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s